Le saviez-vous ? Focus sur la fraude au kilomètre

L’escroquerie est simple : elle consiste à trafiquer les véhicules pour baisser leur kilométrage et donc les « rajeunir » en vue de les revendre à un meilleur prix.


Quelques chiffres

Il s’agit d’une arnaque classique en France. Selon la Fédération Internationale de l’Automobile, près de 600 000 véhicules vendus chaque année ont un compteur arrangé, soit 10% du parc des véhicules d’occasion vendus chaque année. Au niveau européen (UE), le trafic au kilomètre toucherait, selon un rapport du Parlement européen, entre 5 à 12% des ventes d’occasion. Lorsqu’il s’agit de ventes entre deux pays différents, ce chiffre varierait entre 30 et 50%.


Un impact économique conséquent

Toujours selon le Parlement européen, l’impact de ces fraudes représente en effet entre 5,6 à 9,6 milliards d’euros en Europe.

Le préjudice est donc conséquent pour celui qui achète un véhicule d’occasion trafiqué. Il l’est aussi pour le loueur et/ou gestionnaire de flotte automobile qui récupère en fin de location un véhicule au compteur kilométrique trafiqué.


Le saviez-vous ?

Grâce à son expertise, Echoes a innové et spécifiquement développé une solution de détection de fraude au kilomètre, sans installation d’équipement additionnel sur les véhicules.

Cette solution permet de détecter le préjudice avant la restitution du véhicule loué.

Elle est proposée via ses interfaces CarLocate (plateforme de sécurité) et CarFleet (plateforme de gestion de flotte), ce qui permet au gestionnaire/loueur de flotte d’être alerté suffisamment tôt et de s’organiser pour prendre les mesures nécessaires vis-à-vis du fraudeur.


Pour en savoir plus sur nos solutions, www.echoes.solutions